Accueil

Le pourquoi du comment, un groupe de professeurs des écoles, a décidé de se réunir, pour dénoncer des situations personnelles et familiales difficiles auxquelles ils doivent faire face.

Contraints de choisir entre leur travail et leur famille…

 Nous invitons tous les collègues déçus qui passent par ici à aller s’inscrire sur le blog des « mutez-nous » :

http://mutezmoi.over-blog.org/

 

 

Aujourd’hui, 5 novembre 2013, le problème est toujours d’actualité et encore plus dur à vivre au quotidien car si des améliorations sont arrivées, notamment dans le calcul du barème, celles-ci ne permettent toujours pas d’envisager une échéance à notre galère.

Peu de gens peuvent comprendre cette souffrance de devoir sacrifier (en restant en poste loin des siens ou en se mettant en disponibilité) un métier que l’on a choisi, que l’on aime, pour lequel nous nous sommes accrochés durant 5 longues années d’études, en parvenant à obtenir un concours qui certes n’est pas aussi élitiste que celui de médecine mais qui à l’époque n’était pas une simple formalité … ce qu’il semble être devenu aujourd’hui avec le recrutement massif de cette année et les notes catastrophiques qui ont pu permettre à certains jeunes d’accéder au statut de « maître d’école » sans en avoir vraiment l’envie si ce n’est de profiter de nos si jalousées vacances scolaires. C’est compréhensible, on va là où il y a du travail !

Ce blog que nous avons mis en place avec une poignée de collègues (dont heureusement, quelques-uns ont obtenu leur mutation depuis) n’est plus alimenté. Les témoignages que vous voulez y laisser y apparaîtront tout de même. Nous avons rejoint le collectif des MUTEZ NOUS et nous nous y investissons pleinement. Donc pour plus d’informations, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le blog

http://mutezmoi.over-blog.org/ 

et à laisser un message à l’adresse suivante :

collectifmuteznous@gmail.com

 

Retrouvez-nous aussi sur Facebook :

https://www.facebook.com/pages/Collectif-Mutez-nous/155329191303097?fref=ts

 

https://www.facebook.com/pages/Correspondance-avec-Vincent-Peillon/1407516976146312 

 

Merci pour votre soutien et vos témoignages

 

 

 

Mutations du 1er degré: Des chiffres criants,des familles déchirées…

Accueil permut2-300x182

soit: près de 13000 participants non-satisfaits sur 16956 participants!!!!
Sur 5478 rapprochements de conjoint, 3000 familles restent encore séparées!!

 

Changer les règles

Ce constat d’échec s’explique à la fois par les milliers de suppressions de postes que connaît le 1er degré, mais aussi par une politique ministérielle des ressources humaines calquée sur celle des recteurs et de leurs impératifs de gestion. Il y a décidément urgence à remettre à plat et à faire évoluer l’ensemble des règles qui président aux mutations.

Bon nombre d’enseignants, essentiellement des femmes (88,7% des rapprochements de conjoints non satisfaits), ne pourront concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle et seront contraints, parfois, à se mettre en disponibilité entrainant perte de salaire et ralentissement de leur carrière.

Sources:

http://www.snuipp.fr/

http://www.se-unsa.org/

http://fo-snudi.fr/

http://www.sgen-cfdt-plus.org/

Gardons en tête : même si le chemin sera long et parsemé d’embûches, l’union fait la force !

 

 LISEZ NOS TÉMOIGNAGES

Commentaires

  1. karine dit :

    Bonjour, Juste un mot pour vous dire que le blog des Mutez Nous est toujours actif, bien que la plupart aient eu leur mutation au prix de longues années d’attente. Nous avons aussi « acquis » (si l’on peut dire) une facilité à nous rassembler, à agir, en contactant la presse. Si vous avez des actions à entreprendre en région Centre, n’hésitez pas à me contacter. Avec les Mutez Nous, nous pensons organiser un nouveau sit-in au rectorat d’Orléans d’ici, la fin de l’année. Nous devons agir maintenant, car je pense que les élections sont un terrain propice à une certaines écoute des politiques.

  2. sos mobilite dit :

    Bonjour,

    Nous nous sommes regroupés sur le département de la Creuse dont nous n’arrivons pas à sortir depuis 10 ans et nous dénonçons à travers notre blog « Mutez les Creusois » des injustices au niveau local et national. Nous avons rejoint les Mutez-nous et avons une page facebook
    http://www.facebook.com/profile.php?id=100002364870696

    ainsi qu’un groupe plus privé
    « Professeurs des écoles en galère de mutation »
    Vous êtes les bienvenu(e)s !!!

    Nous faisons des actions pour sensibiliser nos politiques, faire connaître nos situations à la presse.
    Il faut que ça bouge !! Courage à tous et toutes !

  3. Karine dit :

    http://mutezmoi.over-blog.org/
    Le blog reste en place et est plutôt riche d’idéees d’actions.
    http://www.lapetition.be/en-ligne/lettre-ouverte-des-mutez-moi–7848.html

    Nous avions fait une pétition également.
    Nous avons eu le soutien de nombreux élus, notamment en midi-pyrénées, centre, Bretagne, Auvergne… Si vous avez besoin de les recontacter, signifiez leur qu’ils ont déjà été sollicités :
    http://mutezmoi.over-blog.org/article-soutien-de-nombreux-elus-73247591.html

    Voilà, que dire ? Que des enseignantes se sont beaucoup mobilisées dans les régions citées. Avec le Languedoc Roussillon, et la région PACA
    .

  4. Hélène Montrejeau dit :

    Je ne vois pas l’intérêt d’un nouveau groupe…À part peut être se décrédibiliser. Beaucoup de démarches ont été faites l’an passé auprès des rectorats au nom des Mutez nous. Le collectif est connu de l’administration (et ce, au plus haut niveau) , des syndicats, de la presse… S’associer, se fédérer, me semble plus efficace et cohérent. La cohésion dans une société très individualiste marque une vraie différence. C’est ce que le rectorat de Toulouse avait apprécié par exemple. Personne ne cherchait à ramener la couverture à soi..Là, faire un communiqué en disant le groupe « onveut muter » (qui est derrière?) s’associe au groupe mutez nous, c’est montrer qu’il n’y a pas de solidarité (quel est l’intérêt de deux groupes quand les intérêts et les objectifs sont les mêmes?) Je ne comprends pas! Je pourrai ne pas m’en émouvoir puisque je suis mutée! Mais je pense à mes collègues mutez nous qui ont tant donné, tant fait l’an passé et je trouve cela presque insultant pour leur investissement. Cela montre une dispersion (dispersion de l’info, des personnes, des contacts). À moins que la personne derrière ce groupe pense que créer un blog permet d’avoir sa mutation! Pourquoi ne pas alors, pour les centaines de non satisfaits sur Midi PY, créer leur propre blog?

  5. mol dit :

    ça bouge chez les mutez nous, joignez vous à nous action prevue sem prochaine (debut oct)l’union fait la force
    flavie

  6. Clément dit :

    Inadmissible

  7. Emma dit :

    Bonjour

    Nous sommes 2 instits en coloc à la limite Gironde / Lot et Garonne et nous pouvons avoir une chambre dispo si cela permet à une personne en galère de mutation de se loger près de son poste la semaine à petit prix. Nous faisions déjà ça l’an dernier avec une collègue du 64.

    Merci de faire passer l’info.

Laisser un commentaire

Cévennes : La Gazette |
lorenmarie |
mauritaniepourtous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mairiedhoutkerque
| robertini1
| losartanca